Appuyer les projets de réforme et de renforcement institutionnels

La République Démocratique du Congo se trouve, encore aujourd’hui, dans un contexte de postconflit. Cependant, après plus de dix années de guerre, le pays est en train de se relever de cette longue période de désordre et de récupérer une certaine stabilité politique et institutionnelle. Un processus de démocratisation s’est amorcé en 2005 avec la tenue d’un referendum constitutionnel, suivi en 2006 des premières élections présidentielles et législatives libres depuis l’Indépendance du pays en 1960.

Dans le domaine de l’environnement, les défis que posent le réchauffement climatique et la diminution incontrôlée de la forêt tropicale du bassin du Congo sont maintenant d’actualité dans l’agenda politique national. La communauté de donneurs elle aussi est prête à s’engager avec le gouvernement de la RDC afin de soutenir le secteur de l’environnement.

Cela fait, la RDC doit encore affronter de nombreux défis afin de se doter d’une structure institutionnelle efficace, moderne et transparente. Des dizaines d’années de mauvaise gouvernance ont causé une profonde dégradation des services publics essentiels et un grave problème de corruption généralisée. La gestion des ressources humaines et financières est souvent précaire et mal adaptée aux besoins de modernisation et de développement des institutions. Le corps de fonctionnaires de l’état réclame une révision urgente. Dans plusieurs ministères et agences étatiques, le nombre de fonctionnaires est inconnu et le paiement de leurs salaires s’effectue souvent de façon irrégulière.

Afin de contribuer à la réduction des déficits institutionnels dans le secteur de la gestion et de la conservation des écosystèmes forestiers tropicaux, la Commission européenne s’est engagée avec le gouvernement de la RDC à appuyer technique et financièrement une série de projets de réforme et de renforcement institutionnels.

© 2013 Commission Européenne